Violences faites aux femmes

La France vit actuellement une crise sanitaire exceptionnelle. La population est obligée de vivre confinée pour endiguer la pandémie de Covid-1 9. La promiscuité accrue des cellules familiales est susceptible d’attiser certaines tensions et constitue un terreau propice aux violences conjugales.
Le Gouvernement est pleinement mobilisé dans la lutte contre les violences faites aux femmes et les violences intrafamiliales.
Le 3919 est ouvert de 9h à 19h du lundi au samedi. Il est en mesure de réorienter au besoin les publics vers les associations du Pas-de-Calais.
Il est possible de déposer une pré-plainte en ligne sur le site arretonslesviolences.gouv.fr, 24h/24, 7j17.
En cas de danger immédiat, l’alerte doit être donnée par le 17 et le 114 (par sms).
Des états des lieux départementaux hebdomadaires sur la continuité d’activité sont réalisés par les délégations départementales aux droits des femmes et transmis au Secrétariat d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la lutte contre les discriminations.
De nouvelles initiatives ont vu le jour dans un souci de proximité avec les victimes, les femmes et leurs enfants.
Les pharmaciens ont été associés à l’accueil des victimes et des points d’accueil et d’écoute se développent dans les centres commerciaux.
Dans le Pas-de-Calais, l’ensemble de ces mesures sont déployées. 350 pharmacies ont été contactées par les policiers pour assurer le lien en cas d’alerte. Les gendarmes tiennent des points d’information dans les centres commerciaux en ruralité. Ce 20 avril, le premier point d’accueil d’écoute violences conjugales a ouvert au centre commercial Aushopping à Arras. Deux autres projets sont en cours d’étude de faisabilité.
Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Pas-de-Calais — Résidence St Pol — 14 Voie Bossuet — CS 20960 – 62033 ARRAS Cedex Tél : 03 21 23 87 87 — ddcs@pas-de-calais.gouv.fr

Réseaux sociaux :